www.trafic-amenage.com/forum

Entraide pour l'aménagement de tout fourgon et pour l'entretien du Trafic

L'art du fourgon aménagé Accueil du Forum
Reprise trous rouille perforante / plancher / structure
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Répondre au sujet    Accueil du Forum -> Gros oeuvre Gros oeuvre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
BIORAF
Traficoteur


Inscrit le: 20 Avr 2015
Messages: 89
Localisation: Saint Beron (73)
Véhicule: Master T35D 2.4D 86

MessagePosté le: Dim 28 Juil 19 17:07 Répondre en citant

Salut,

je viens de me faire l'intégrale du forum "Gros oeuvre", j'aimerais avoir des conseils avisés pour mon cas de figure, et surtout "à jour" par rapport aux nouvelles "exigences" des contrôle techniques.

Suite à un CT volontaire pour valider le côté "non-VASP" de mon cam', j'ai eu droit à un petit topo des raisons qui peuvent faire que mon cam' ne passera pas le prochain CT à savoir:

1) les trous typiques à boucher au niveau des 4 passages de roues (pour le moment, de la taille d'un bon doigt):
Pour ceci, j'envisage de faire peter la rouille jusqu'ou ce sera nécessaire, destructeur de rouille et reformer des tôles rivetées, puis protection antirouille et/ou anti gravillon + peinture (je me dis que résine + mastic dans ces zones risquent de pas tenir sur la durée...)


2) Des découpes plancher issues de précédents aménagements à refermer (ça passe plus au contrôle):
Ici j'imagine faire un peu la même, plaque rivetée / vissée (compliqué de souder car isolation plancher intérieur + plancher bois, il me faudrait alors tout démonter) + Protection anti-corrosion bien que ces zones soient plutôt saines



3) et du un peu plus craignos au niveau de ce qui est "structurel", (traverses avant et arrière), là je ne sais pas trop quoi faire: tout poncer puis disquer les zones perforées pour reformer des tôles et anneaux à ressouder? à quoi servent les espèces de passefils pleins?



Puis-je partir sur les principes suivant:
- Tant que c'est pas perforant, je meule/ponce + protège anti-rouille
- Dès que c'est perforant, je fais péter la zone jusqu'au métal sain, et selon l'endroit:
- protection anti-rouille + mastic/peinture
- ou anti-rouille + tole rapportée rivetée/soudée + antirouille + peinture

J'attends avec patience vos diverses remarques et propositions.
L'objectif étant d'arriver à me mettre dessus et résoudre tout ces problèmes durant le mois d'août.

Merci à tous pour votre aide
Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
tpto65
Traficaménageur


Inscrit le: 21 Avr 2017
Messages: 1732
Localisation: 30
Véhicule: Trafic II l1h1

MessagePosté le: Dim 28 Juil 19 20:32 Répondre en citant

Salut
Ta méthode a l’air bien. Il existe aussi de la résine époxy metal en pâte bicomposant à malaxer et appliquer. Ça adhère bien. Ça se ponce/peint/... et ça devient très dur. Sinon pour remplacer la soudure sur une partie sans fortes contraintes, une colle genre ms112 permet de bien jointer des tôles sans laisser de place à l’eau.
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
alain48
Traficaménageur


Inscrit le: 26 Avr 2013
Messages: 3070
Localisation: cantal
Véhicule: Boxer 3.0 HDI

MessagePosté le: Dim 28 Juil 19 21:58 Répondre en citant

bonne approche. Avant de passer de l'antirouille, passe un coup de bombe de Rustol qui est encore plus performant.
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BIORAF
Traficoteur


Inscrit le: 20 Avr 2015
Messages: 89
Localisation: Saint Beron (73)
Véhicule: Master T35D 2.4D 86

MessagePosté le: Ven 24 Juil 20 21:00 Répondre en citant

Salut à tous.
Donc les 3 photos précédentes, c'était ce qui était visible avant que je m'y attelle...Voici les photos de ce qui était invisible et des réparations initiées.
Le principe de base étant : rouille -> tôle saine -> frameto -> peinture anti-rouille -> tôle rivetée ou colle cyanolite (j'en suis là) -> peinture anti-rouille -> mastic -> anti-gravillon (passages de roues) -> peinture.
Marche-pied conducteur:

Bas de caisse gauche :

Bas de caisse droite :

Pare-choc et passage de roue arrière droit...surprise!!!

Pare-choc et passage de roue arrière gauche...surprise!!!

Porte latérale :

Passage de roue avant gauche :

Porte arrière gauche :


Merci de me dire si certaines choses vous choque. Ouvert à toutes remarques/critiques constructives.
Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
cyrillem
Traficoteur


Inscrit le: 08 Mai 2019
Messages: 39
Localisation: saint cyr la rosière
Véhicule: Boxer 2.5d / C25

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû 20 19:08 Répondre en citant

Salut,

Eh bien je trouve ça pas mal du tout

Je viens de récup un camtar du même tonneau avec les mêmes problèmes mais chez citroen, un C25 et je furête de ci de là pour trouver des idées pour faire au mieux

Je vais faire un post dédié d'ailleurs

Sinon, je m'interroge juste sur un truc : le bas de caisse collé... cela va t'il tenir ?

Autre chose : après ta peinture anti rouille, tu pose un mastic systématiquement ?

Ou en es tu de tes travaux ? Peux tu préciser les marques des produits que tu utilise et peut être les raisons pour lesquels tu utilise ceux là et pas d'autres ?
Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
guy3969
Traficaménageur


Inscrit le: 15 Déc 2016
Messages: 515
Localisation: 39 et 69
Véhicule: master 2.8 dTi -T28

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 20 14:36 Répondre en citant

Voir sur :
http://gazoline.forumactif.com/

Réparation de vielle voiture , la carrosserie ......"Vos restauration en cours ".
_____________________
VP de 9pl .de 2001 H1 L1; de 98 à 2001 ; plutôt "Master 1.5" que" 2 " . Préféré un L2 , L1 trop court !.
Tous ne mouraient pas ,mais tous étaient frappé !.
Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
alain48
Traficaménageur


Inscrit le: 26 Avr 2013
Messages: 3070
Localisation: cantal
Véhicule: Boxer 3.0 HDI

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 20 15:27 Répondre en citant

Attention, le mode de réparation n'est pas le même sur des vieilles voitures de collections, et des véhicules plus récents (disons après le début des années 90).
Cela peut même être très différent car les tôles et les attentes ne sont pas les mêmes.

Sinon tu t'en es plutôt bien sorti, mais j'ai l'impression que tu n'as pas traité les corps creux avant de refermer.
_____________________
Mon ancien JUMPER 2.8HDI http://www.trafic-amenage.com/forum/viewtopic.php?t=33342
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
vanden
Traficaménageur


Inscrit le: 07 Oct 2018
Messages: 1773
Localisation: 33650 Gironde
Véhicule: Jumper2.8 Possl 2005

MessagePosté le: Lun 17 Aoû 20 10:27 Répondre en citant

alain48 a écrit:
Attention, le mode de réparation n'est pas le même sur des vieilles voitures de collections, et des véhicules plus récents


Je ne vois pas pourquoi ?
En plus, si je regarde ce sujet sur une 203
http://gazoline.forumactif.com/t925-resu [...] te-lunette

Je trouve pour ma part que pour ce qui est des longerons (donc structurel) il vaut mieux souder une tôle comme fait le gars sur sa 203 que d'en poser une avec des rivets pop.
D'ailleurs je pense que ça ne devrait pas passer au CT si le contrôleur tombe dessus.
_____________________
Roule ma poule
Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
alain48
Traficaménageur


Inscrit le: 26 Avr 2013
Messages: 3070
Localisation: cantal
Véhicule: Boxer 3.0 HDI

MessagePosté le: Lun 17 Aoû 20 11:06 Répondre en citant

Si tu soudes sur une tôle récente tu détruit tous les traitements. Cela devient un vrai nid à corrosion. Et cela peut même être ravageur dans les parties cachées.
Il n'y a qu'à voir la différence entre une tôle de fourgon même laissée à l'air libre, elle ne rouille pas (normalement) et des copeaux ou points de soudures. La différence est flagrante en quelques jours.
Je m’étais posé la question concernant un ancien Boxer de 97, même poncée la tôle ne rouillait pas.

Le problème ne se posait pas sur les anciennes, car cette protection n'existait pas. Donc soudure ou pas ça ne changeait rien.

Maintenant, concernant les éléments structurels, la je suis d'accord, la seule solution est de ressouder une pièce.

Ensuite la finalité n'est pas la même non plus: D'un coté on parle de restauration, donc on remonte comme à l'origine, avec des procédés plutôt traditionnels. De l'autre c'est de la réparation, donc on est plus libre dans les choix techniques.
_____________________
Mon ancien JUMPER 2.8HDI http://www.trafic-amenage.com/forum/viewtopic.php?t=33342
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BIORAF
Traficoteur


Inscrit le: 20 Avr 2015
Messages: 89
Localisation: Saint Beron (73)
Véhicule: Master T35D 2.4D 86

MessagePosté le: Lun 02 Nov 20 23:24 Répondre en citant

cyrillem a écrit:
Salut,

Eh bien je trouve ça pas mal du tout

Je viens de récup un camtar du même tonneau avec les mêmes problèmes mais chez citroen, un C25 et je furête de ci de là pour trouver des idées pour faire au mieux

Je vais faire un post dédié d'ailleurs

Sinon, je m'interroge juste sur un truc : le bas de caisse collé... cela va t'il tenir ?

Autre chose : après ta peinture anti rouille, tu pose un mastic systématiquement ?

Ou en es tu de tes travaux ? Peux tu préciser les marques des produits que tu utilise et peut être les raisons pour lesquels tu utilise ceux là et pas d'autres ?

Salut cyrillem, désolé pour le retard.
Le bas de caisse collé, ça tiens fort. Au début j'avais mis de l'epoxy mais pas assez chargé (ça coûte une blinde et j'en n'avais pas assez acheté), j'avais tiré un peu dessus et c'était tombé. Du coup j'ai pris des cartouches de cyanolite (genre cartouches joints de salle de bains), ça fait colle et joint d'étanchéité. Résiste de-80 à +150°C je crois et genre 300kg/10cm2, vibrations, chocs...,je pense que c'est ce qui tombera en dernier sur le camion... :mrgreen:
Pour la peinture antirouille:
Comme je n'étais pas à l'abri lors des travaux et que ça a pris un certain temps, tout ce que je mettais à nu je le protégeait, sur la carrosserie blanche peinture antirouille blanche "Hammerite", convertisseur de rouille pour les zones un peu plus inaccessible ou niveau bas de caisses/passage de roue, après être revenu autant que possible au métal sain (chose qui s'est révélée impossible par endroits)
Tout a ensuite été poncé, mastiqué repeint et/ou blacksoné (blackson trouvé sur le net, pas de marque spécifique recherchée, juste des bombes avec pistolet pour air comprimé et franchement c'était top)
Je mettrais des photos fini.
Bon courage, ça donne quoi chez toi ?

alain48 a écrit:
Attention, le mode de réparation n'est pas le même sur des vieilles voitures de collections, et des véhicules plus récents (disons après le début des années 90).
Cela peut même être très différent car les tôles et les attentes ne sont pas les mêmes.

Sinon tu t'en es plutôt bien sorti, mais j'ai l'impression que tu n'as pas traité les corps creux avant de refermer.

Salut Alain48, merci.
Alors si par "traiter tous les corps creux" tu entends "ouvrir tous les tubes et zones impossible d'accès pour revenir au métal sain et/ou faire des greffes", non, clairement non. J'ai fait le maximum en mon pouvoir sans porter atteinte à la structure. Tout ce qui pouvait être assaini, poncé, traité l'a été. Je n'ai pas mis toutes les photos. Au fur à mesure que j'avançais, j'ai repris beaucoup de zones que je pensais avoir finies avant de refermer, par soucis du "travail bien fait", bien que je ne pense pas qu'un carrossier pro trouverais que c'est du travail bien fait...
Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
totophe56
Traficoteur


Inscrit le: 26 Oct 2020
Messages: 37

Véhicule: Trafic 1 D 1989

MessagePosté le: Sam 07 Nov 20 1:43 Répondre en citant

Salut Bioraf

j'ai eu à peu prêt le même cas de figure que la caisse de ton camion sur un T35d

plus j'ai avancé, plus j'en ai trouvé, jusqu'au milieu des longerons avec de la corrosion invisible cachée par les revêtements mis d'origine

pour moi avant de continuer à réparer au fur et à mesure que tu trouves, commence par tout déshabiller pour être sûr de ne pas tomber sur l'irréparable après beaucoup de frais (ce qui m'est arrivé avec un longeron hs dans le milieu)

ça m'a coûté "quelques baguettes" et du profilé en U pour rien

ça serait moins onéreux de trouver une caisse correcte à mon avis :mrgreen:
Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
belinsecte
Traficoteur


Inscrit le: 28 Déc 2020
Messages: 53
Localisation: aix en provence
Véhicule: trafic 4X4

MessagePosté le: Mer 20 Jan 21 5:40 Répondre en citant

Bonjour,
Merci pour tous ces partages et infos, qui complètent les miennes! Et il semble que j'ai trouvé quelques réponses à apporter.

en préambule:
BIORAF a écrit:
Salut,

(...)

Suite à un CT volontaire pour valider le côté "non-VASP" de mon cam',

(...)



ça m'intéresserait si tu pouvais développer ce point, ou me donner un lien qui me permettrait de mieux comprendre?

BIORAF a écrit:
cyrillem a écrit:
Salut,

Eh bien je trouve ça pas mal du tout

(...)

Sinon, je m'interroge juste sur un truc : le bas de caisse collé... cela va t'il tenir ?

Autre chose : après ta peinture anti rouille, tu pose un mastic systématiquement ?

Ou en es tu de tes travaux ? Peux tu préciser les marques des produits que tu utilise et peut être les raisons pour lesquels tu utilise ceux là et pas d'autres ?

Salut cyrillem, désolé pour le retard.
Le bas de caisse collé, ça tiens fort. Au début j'avais mis de l'epoxy mais pas assez chargé (ça coûte une blinde et j'en n'avais pas assez acheté), j'avais tiré un peu dessus et c'était tombé. Du coup j'ai pris des cartouches de cyanolite (genre cartouches joints de salle de bains), ça fait colle et joint d'étanchéité. Résiste de-80 à +150°C je crois et genre 300kg/10cm2, vibrations, chocs...,je pense que c'est ce qui tombera en dernier sur le camion... :mrgreen:
Pour la peinture antirouille:
Comme je n'étais pas à l'abri lors des travaux et que ça a pris un certain temps, tout ce que je mettais à nu je le protégeait, sur la carrosserie blanche peinture antirouille blanche "Hammerite", convertisseur de rouille pour les zones un peu plus inaccessible ou niveau bas de caisses/passage de roue, après être revenu autant que possible au métal sain (chose qui s'est révélée impossible par endroits)
Tout a ensuite été poncé, mastiqué repeint et/ou blacksoné (blackson trouvé sur le net, pas de marque spécifique recherchée, juste des bombes avec pistolet pour air comprimé et franchement c'était top)
Je mettrais des photos fini.
Bon courage, ça donne quoi chez toi ?

alain48 a écrit:
Attention, le mode de réparation n'est pas le même sur des vieilles voitures de collections, et des véhicules plus récents (disons après le début des années 90).
Cela peut même être très différent car les tôles et les attentes ne sont pas les mêmes.

Sinon tu t'en es plutôt bien sorti, mais j'ai l'impression que tu n'as pas traité les corps creux avant de refermer.

Salut Alain48, merci.
Alors si par "traiter tous les corps creux" tu entends "ouvrir tous les tubes et zones impossible d'accès pour revenir au métal sain et/ou faire des greffes", non, clairement non. J'ai fait le maximum en mon pouvoir sans porter atteinte à la structure. Tout ce qui pouvait être assaini, poncé, traité l'a été. Je n'ai pas mis toutes les photos. Au fur à mesure que j'avançais, j'ai repris beaucoup de zones que je pensais avoir finies avant de refermer, par soucis du "travail bien fait", bien que je ne pense pas qu'un carrossier pro trouverais que c'est du travail bien fait...


oui du bon travail! beaucoup de trafic en seraient envieux! ;)

à propos d'époxy "pas assez chargé" qui se décollait: étai-ce la résine adaptée pour fibre structurelle? l'aurais tu appliquée sur frameto ou antirouille à séchage lent? (je connais pas toute la gamme hammerite), ou sur quoi en fait? ce qui pourrait expliquer le défaut d'adhérence. je vais publier mes détails juste après. (il semblerait que la résine epoxy s'applique idéalement sur métal nu).
ta cyanolite en cartouche pour pistolet: ils ont une seule référence, colle? peut-être equivalent mastic-colle sika? qui agressait probablement moins l'antirouille.

Alain48 par "traitement des corps creux", voulait peut-être évoquer l'introduction d'une canule par les trous de fabrication (ou perçages de 8mm à faire) pour y pulvériser sans ouvrir ni décaper intérieurement, j'en parle presque à la fin de ce qui suit:



pour restaurer chassis et carrosserie, ça fait des heures et quelques jours (seulement) que j'étudie compatibilité des antirouilles, fibre avec résine et soudure à l'arc.
j'ai fait des erreurs pour n'avoir d'abord pas demandé conseil aux fabricants ni tout lu sur les emballages.
voici ce que j'ai appris (j'ai pensé le partager pour optimiser vos travaux. svp dites si vous avez des compléments ou contradictions?):




les antirouilles:

j'ai du "rustol owatrol". sur le bidon est indiqué:
il se met pur sur
la rouille brossée (mais pas le métal neuf),
ou sur plastique (ou sur polyester?)
ou sur métal (zinc...) vieux d'au moins 6 mois,
pour assurer une bonne adhérence d'autres produits à séchage lent.
il s'ajoute avantageusement en mélange dans les peintures ou antirouilles à séchage lent*.
Il est incompatible et pas recouvrable avec produits à séchage rapide ni bicomposants ni par aérosols (bombe raccord, ...)
il sèche en "24 à 48H" (j'ai lu sur le web même de le laisser sécher une semaine s'il fait pas spécialement chaud)... avant de mettre autre chose dessus. Mais quoi? c'est par mail que "rustol" me répond:

*Le RUSTOL OWATROL n’est compatible qu’avec les finitions glycérophtaliques ou alkydes uréthanes.

Il n’est donc pas compatible avec les acrylique, époxy, le bicomposant, ni les polyuréthane; que ce soit en addition ou en recouvrement.
L’application de mastic sur le Rustol Owatrol est déconseillée car le produit est assez gras et il y a un risque que le mastic n’adhère pas.

Un autre fabricant me dit que

par dessus les produits à séchage lent, peinture monocomposant ou peinture antirouille monocomposant:
on peut mettre :
une peinture monocomposante (ou éventuellement antirouille monocomposante) à séchage lent,
mais on peut pas mettre:
ni un bicomposant (peinture carrosserie avec durcisseur à mélanger au moment de peindre).
ni une résine de stratification de fibre (de verre ou carbone),
ni autre produit à séchage rapide,
car leur application liquide agresserait les produits à séchage lent.

à l'inverse, on peut mettre des peintures à séchage lent par dessus des produits à séchage rapide ou primaire epoxy métal.


employer "phosprim" ou "rustol C.I.P (spécial; pas owatrol)" (ou primaire epoxy métal, ou un hammerite rapide?) :
sous une peinture à séchage rapide (ou lent), ou résine polyester

que dire des (in)compatibilités de "stop oxyde", conseillé ici http://www.trafic-amenage.com/forum/viewtopic.php?p=623506#623506




les phosphatants:

convertisseur de rouille (exemple: frameto) seulement dans un coin inaccessible ne pouvant pas être décapé ni mécaniquement ni chimiquement avec acide + rinçage à l'eau; à laisser longtemps sécher car produit aqueux, à recouvrir d'antirouille (peinture) en cas d'utilisation extérieure.

Restom conseille décaper et mettre son autre produit phosphatant, "phosprim", sans eau, qui protégerait 6 mois sous abri, ou définitivement en tant que meilleur primaire d'accrochage sous peinture ou résine polyester ou cellulosique:
"Sur le métal brossé, s'il est totalement exempt de rouille, vous pourrez appliquer le Phosprim 4090 pour stabiliser l'acier puis notre EAF 2092 (peinture époxy à froid) comme peinture anti-corrosion.
S'il reste de la rouille, traitez la avant avec le PAC 2030 (se rince à l'eau) puis réaliser le même traitement que ci-dessus."




antirouilles avec ou sans primaire?

attention certaines appelations de "peinture antirouille" précisent (sur l'emballage) qu'ils s'appliquent pas directement ni sur métal "blanc" ni sur rouille. celles-ci s'appliquent sur un primaire, par exemple "rustol owatrol".

d'autres peintures antirouille sont faites pour s'appliquer directement sur métal "blanc" généralement.
un "hammerite" convient également sur rouille brossée.




A propos des fibres structurelles:

la résine polyester de stratification de fibre de verre, ne colle pas bien, sur aucun support. si on tient malgré cela à l'utiliser, verifier qu'elle soit bien iso(statique) (hydrostatique, waterproop) et en mettre des 2 cotés des trous à boucher, ajouter des rivets ou faire des trous sur la pièce à recouvrir, à la perceuse ou à l'acide. un autre souci c'est que son styrène est très agressif, endommageant tout primaire, rustol ou autre. donc seule ou pas, la résine polyester ne stoppe pas la rouille. sauf peut-être si elle est précédée de "phosprim" (voir explication plus haut).
Sur polyester neuf (moins de 6 mois?), il faut mettre un primaire spécial PVC (ou rustol owatrol?) avant la peinture de finition monocomposante, ou un apprêt epoxy bicomposant (compatible tôle nue, alu, polyester, ABS) avant une peinture de finition bicomposante ou monocomposante.

La résine époxy de stratification (incompatible avec le MAT de verre, mais compatible avec la fibre de carbone et la FIBRE de verre) colle bien, et s'appliquerait directement sur métal. mais pas sur "rustol owatrol" ni sur peinture monocomposant (à séchage lent?). elle se peint directement.
son odeur est moins forte que l'odeur de la résine polyester. Sur les bateaux, elle est appliquée directement sur métal en remplacement de l'antirouille, et en vernis durable sur bois.
Un gros avantage de la fibre de carbone, est sa flexibilité qui permet de la plier lors de son application, autour d'un bord de tôle. .
La résine epoxy doit etre mise en oeuvre dans les mois suivant son achat, à un fournisseur qui ne l'a pas stockée trop longtemps. s'appliquer dans un local ou climat idyllique, peu autour de 20°C, sinon ça durcirait pas. environ 1h de temps de travail, mais plus de 24H pour séchage complet.

tous les produits requièrent le port d'un masque ou demi-masque type 3 (avec filtres charbon actif, moins de 50€ en grand magasin de bricolage).

certains déconseillent ces genres de collages, conseillant plutôt des produits souples. peut-être car une fibre trop rigide, (de verre ou carbone), même si bien collée, pourrait se décoller lorsque la corrosion déformerait inégalement le support, tandis que les produits souples continueraient à étanchéifier après déformations. j'ai même vu quelqu'un poser mastic sur les métaux avant d'ajouter une fibre par dessus le mastic.




A propos de soudure et traitement des corps creux:

certains conseillent plutôt de remplacer l'acier rouillé par de l'acier neuf, en soudure à l'arc. ce qui serait indécelable en cas de contrôle pointilleux avec aimant. attention alors si le dos des pièces soudées ne sera plus accessible à la brosse rotative en acier, puis aux antirouilles; dans ce cas il faut d'abord peindre ce dos avec un produit zingué qui ne crame pas: restom conseille Primzinc 9400 que vous pouvez appliquer au verso de la pièce que vous allez souder.
De ce fait la pièce est protégée contre la corrosion et le revêtement ne va pas carboniser lors de la soudure, au contraire le zinc contenu dans la peinture va fondre et former votre protection sur le métal. Sur youtube, untel conseille ferrose, peut-être équivalent, avant soudure. mais le dos du cordon de soudure resterait à protéger ou s'oxyderait?

c'est ce que suggère une réponse dans le présent sujet. pour y remédier, J'ai craqué pour un sprayeur multirirectionnel de 8mm sur flexible de 50cm, pour traiter l'intérieur des corps creux. j'ai d'abord pensé envoyer de l'huile, pas chère et parfois pas nocive. mais le fournisseur de cette buse fine, conseille un produit spécial corps creux, qui lors de son application passe de l'état liquide à un état pâteux sans sécher, de sorte qu'il continue d'étanchéifier la rouille lorsqu'elle se déforme après des mois ou années. même sur les parois verticales et supérieures, dans les corps creux de carrosserie, longerons de chassis...

bon une autre fois peut-être je mettrais des photos de ce que j'ai fait pour remplacer les supports à criquer qui étaient rouillés. afin que je puisse de nouveau changer ou soulever une roue ...

la soudure à l'arc.. ça s'apprend bien tout seul avec les nouveaux postes "inverter", avec systèmes anti ceci anti cela pour faciliter aux débutants. un mec sympa l'a mis en location sur le boncoin... 10€/jour! le plus souvent la baguette se branche sur le -, et la masse au + contrairement à ce que disait la première vidéo trouvée sur youtube, m'enfin ça dépend avec quelles baguettes et c'est écrit sur leur emballage. combinaison 100% coton (sans plastique), gants et masque protection des yeux indispensable (celui à led est génial car il s'éclaircit ou fonce en fonction de la présence ou absence de fusions).
l'ampérage dépend du diamètre de baguette qui doit pas dépasser l'épaisseur de la tôle, pas la peine que le poste puissse atteindre les 200A, car avec mes 3 diamètres de baguettes je devais choisir 40, 60 ou 80A. et j'avais une préférence pour les plus fines, données pour 40A mais avaient un excellent résultat avec 80A lorsque le métal est plus épais que la baguette. (métal bien fondu mais sans percer).


Dernière édition par belinsecte le Lun 25 Jan 21 6:13; édité 22 fois
Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BIORAF
Traficoteur


Inscrit le: 20 Avr 2015
Messages: 89
Localisation: Saint Beron (73)
Véhicule: Master T35D 2.4D 86

MessagePosté le: Mer 20 Jan 21 11:48 Répondre en citant

totophe56 a écrit:
Salut Bioraf

j'ai eu à peu prêt le même cas de figure que la caisse de ton camion sur un T35d

plus j'ai avancé, plus j'en ai trouvé, jusqu'au milieu des longerons avec de la corrosion invisible cachée par les revêtements mis d'origine


Totophe56, c'était vraiment tout les bas de caisse gauche, arrières et droit qui étaient attaqués. Côté châssis, j'ai bien veillé à virer l'anti-gravillon d'origine en regard des zones attaqué et c'était sain. :D
Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
belinsecte
Traficoteur


Inscrit le: 28 Déc 2020
Messages: 53
Localisation: aix en provence
Véhicule: trafic 4X4

MessagePosté le: Mer 20 Jan 21 12:56 Répondre en citant

hé bé, vous faites les choses bien...

pourrais tu me répondre stp? j'ai cherché "cyanolite" sur internet, je n'y vois pas tes cartouches genre mastic souple? mais seulement de la colle instantanée très liquide.

j'ai peafiné ma publication de cette semaine, en y ajoutant en gras ce qu'il manquait.

en faisant + de retours à la ligne pour + facile à lire, ...

combien de temps dure la protection d'un dégrippant? plutot tentant quand on a un aérool sous la main, pour injection corps creux mais peut-être une mauvaise idée...

pour faire une réparation en fibre, une résine epoxy coute le double du polyester, mais à 10€ de différence au litre le prix reste negligeable. si on double encore le prix, on peut avoir de l'epoxy ignifuge (généralement pour l'aviation), qui brule pas... d'ailleurs ya des peintures ignifuges, quelqu'un saurait dans quel magasin trouver? et aussi de la peinture intumescente, qui fait barrage aux flammes pendant 1H, en finition si il y a déjà quelque chose d'inflammable sur le métal.
Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BIORAF
Traficoteur


Inscrit le: 20 Avr 2015
Messages: 89
Localisation: Saint Beron (73)
Véhicule: Master T35D 2.4D 86

MessagePosté le: Ven 11 Juin 21 8:42 Répondre en citant

Salut belinsecte
Désolé pour le délai de réponse, mais:
1) Quand j'ai vu ton message, j'ai failli tomber dans les pommes :P
2) J'avais pas trop le temps d'y répondre sur le coup, et par la suite j'ai complètement zappé d'y revenir. :oops:

Je vais essayer de ne pas trop m'étendre, car je ne suis pas un pro et ne pense pas avoir la réponse à toutes tes questions.

Ce que je peux te dire:

- Epoxy pas assez chargé qui se décollait : collé sur métal nu passé à la toile pour bien agripper, colle bi-composant mais comme mes tôles de reprise étaient bien slick et les tôles bas de caisse du camion légèrement déformées par les années, ça devait pas correctement plaquer partout et y'avait pas assez d'épaisseur de colle pour l'effet ventouse je pense. La cyanolite, y'a une marque CYANOLIT, et c'était un truc genre KOLTOUT (cherche CYANOLIT KOLTOUT sur le net et tu trouveras). J'essaye de penser à te mettre une photo de la cartouche prochainement si je la retrouve :wink:

- compatibilité anti-rouille/mastic/peinture/anti-gravillons: je ne me suis pas posé toutes ces questions. Quel type d'erreur as-tu fais qui aurait pût être préjudiciable? Pour ma part: revenu au métal nu (coupé, meulé, poncé), peinture hammerlite blanche sur ces zones, quand pas possible de revenir au métal nu et encore un peu de rouille -> frameto (convertisseur de rouille standard). Collé ou popé les tôles sur les zones reprises, ponçage, masticage, anti-gravillon ou peinture carrosserie (chez bleu-distri, peintures MOTIP pour Renault). Par contre, penser à appliquer un vernis de finition sur peinture, oui c'est la base je sais, mais étant novice, j'ai "oublié" :roll:
Mon but était de reprendre tous les pourtours de la caisse percés ou rouillés pour que le camion vive encore longtemps et sainement, je ne recherchait pas spécialement le "comme à l'origine" ou "véhicule d'exposition", même si le résultat final était franchement à la hauteur de mes espérances et a été félicité par le contrôleur technique qui m'a donné le sésame pour la vente.

- soudure : à un moment j'ai essayé, mais franchement c'est craignos sur un fourgon déjà aménagé / carrosserie avec tout l'isolant et le bois en contact direct. A un moment, j'ai bien cru que le camtar allait faire feu de la St Jean et j'ai de suite supprimé cette option. Alors à moins que tu sois sur des reprises châssis sur une carcasse complètement vide et sans passage de fils électriques, je déconseille fortement la soudure pour les novices.

Voilà voilà, j'espère que tu t'en sors sur ta reprise.

Quand à moi, le Master a trouvé un nouvel heureux propriétaire et j'espère que mes réparations tiendront la vie du camion.
Ca à l'air bien parti car au bout d'un an, rien n'a bougé, mis à part l'anti-gravillon qui a commencé à écailler uniquement au niveau des jonctions très légèrement mastiquée pour atténuer l'épaisseur entre haut de nouveaux bas de caisse et carrosserie d'origine, mais je pense que ça, c'est parce que je n'ai pas assez chargé en anti-gravillons, ils recommande 3 à 4mm d'épaisseur, mais sur ces zones, j'ai dû faire 1mm, je voulais pas que ça ressemble à une grosse patchoque, c'était plus esthétique.

Par contre, j'ai fais une grande surface de peinture à la bombe sous bâche (pluie et vent et pas d'atelier en intérieur) et ça, c'est vraiment moyen niveau rendu pour les grandes surfaces à peindre (j'ai repeint le bas du camion sur 1m de haut environ).
Préférer si possible le pistolet. :mrgreen:
Oui, les connaisseurs, puristes et professionnels pourraient me jeter des pierres sur ce coup-là et ils auraient bien raison, merci de votre tolérance envers un novice qui s'est arraché pour faire lui-même de ses mains le boulot qu'un carrossier n'aurait même pas pris la peine de chiffrer :yes:

Il faut vraiment que je vous pose des photos, je fais ça sous peu.
Haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil du Forum -> Gros oeuvre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction originale par : phpBB-fr.com