www.trafic-amenage.com/forum

Entraide pour l'aménagement de tout fourgon et pour l'entretien du Trafic

L'art du fourgon aménagé Accueil du Forum
Jumper 2.5TD, 1995, L1H1, aménagement minimaliste
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Répondre au sujet    Accueil du Forum -> ICI on se les montre ICI on se les montre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
morty
Traficaménageur


Inscrit le: 26 Jan 2018
Messages: 313
Localisation: Normandie
Véhicule: Jumper 2.5TD

MessagePosté le: Dim 01 Avr 18 22:08 Répondre en citant

Après 3 mois de recherches, beaucoup d'indécision, et un topic de presque 20 pages dans la rubrique "demande d'avis", j'ai finalement acheté un fourgon (et ce n'est pas un poisson d'avril) ! :danse:

Il s'agit d'un Citroën Jumper 2.5TD , 104ch (10cv fiscaux) de 1995. Il comptabilise 119 000km. C'est un véhicule très agréable à conduire, il ne se traîne pas, dépasse et monte bien les côtes (à vide du moins, mais je suppose que chargé il en sera de même). L'ancien proprio' (très sympa encore une fois !) avait bien bossé dessus :

à l'achat (109 000km) : joints d'injecteurs, bougies de préchauffage, kit de distribution, courroie d'accessoire, triangle de suspension G, soufflet de cardan D, révision complète filtre à huile, filtre à air, filtre à gazole avec la pompe d'amorçage, couvercle de la pompe à injection, vidange d'huile, vidange refroidissement. à 116 000km : remplacement de l'embrayage, de la butée d'embrayage, des joints spy de boîte de vitesse et de l'huile de boîte de vitesse. Il m'a laissé quelques factures de pièces (embrayage, courroie, joints...)

Du côté des options je suis plutôt gâté également : direction assistée (la seule option d'origine avec l'attelage, le reste a été ajouté) ; radar de recul ; haut-parleurs au dessus des sièges ; fermeture centralisée ; bouchon de réservoir verrouillable ; double de toutes les clés (réservoir, télécommande fermeture centralisée et véhicule évidemment) ; il y a aussi au total trois lampes à LED au plafond puisque c'était un 9 place à la base. Les seuls travaux à prévoir sont mineurs (traitement de points de rouille, remplacement d'un feu arrière, réparation de minis-impacts sur le pare-brise...)

Le prix sur l'annonce était indiqué à 2700€ à débattre, il me l'a laissé pour 2500€. Je pense ne pas me tromper en disant que c'est une bonne petite affaire. J'en suis très satisfait et ne regrette pas du tout d'avoir parcouru les 300 kilomètres "à la roots" pour aller voir ce cam', j'ai d'ailleurs passé une très bonne journée. Il n'y a qu'une chose qui me chagrine un peu, c'est sa hauteur supérieure à deux mètres, mais je ferais avec !

Voici le bolide :

Comme vous avez pu le constater, l'achat du fourgon m'a demandé beaucoup de temps et d'efforts de réflexion. La première étape étant réglée, je vais maintenant remonter mes manches (ou mettre un t-shirt directement) et attaquer les travaux. Même si je prévois d'y vivre un certain temps, mon projet d'aménagement est relativement simple. Je n'ai prévu pour l'instant ni d'installation électrique (j'hésite quand même à mettre une batterie auxiliaire + coupleur/séparateur), ni d'installation gaz, ni d'installation d'eau (enfin si, mais ce sera rudimentaire). Le gros des travaux se résume aux réparations de la carrosserie, à l'isolation (surtout) et à la création de quelques meubles. J'hésite aussi à installer un lanterneau extra-plat.

Pour me mettre dans le bain, j'ai commencé tranquillement cet après-midi en démontant la totalité du précédent aménagement, le cam' est désormais à poil.


Avant : Après : et tout un tas d'osb récupéré :

Pas de mauvaises surprises, le plancher est un peu rouillé par endroits et il y a pas mal de trous (anciennes fixations de sièges) bouchés avec du scotch alu. Les côtés sont niquels, sauf ici :

Bon ben voilà, présentation faite alors passons aux travaux ! :D



Sommaire

- Toit : ponçage, traitement et peinture
- Plancher : ponçage, traitement et peinture
- Pose d'une grille d'aération basse
- Installation de gouttières
- Installation d'une embase pivotante pour le siège passager
- Isolation & habillage (1/4) : plancher
- Installation d'un panneau de pont (=lanterneau)
- Isolation & habillage (2/4) : parois - première partie
- Isolation & habillage (3/4) : plafond
- Isolation & habillage (4/4) : parois - dernière partie
- Fabrication du lit/coffre 100% récup
- Fabrication des meubles latéraux 100% récup



- Toit : ponçage, traitement et peinture

En rentrant, sur l'autoroute, je suis passé sous une "barrière à tubes" de deux mètres, sachant que le Jumper mesure quelques centimètres de plus, le bruit émit n'a pas été très agréable à entendre, alors une fois arrivé à la maison j'ai jeté un coup d'oeil là-haut pour voir s'il y avait eu des dégâts, et… et en fait je me suis rendu compte que c'était la première fois que je voyais le toit !


Initialement, c'était comme ça :




après ponçage au papier de verre (quatre heures, quand même !), c'est devenu comme ça :



et je suis plutôt très satisfait du résultat final après l'application de deux couches de Rustol et de deux couches de peinture, c'est comme neuf :





- Plancher : ponçage, traitement et peinture

C'était bien plus long que ce que je pensais, j'en ai eu pour quasiment une semaine ! Pour le ponçage j'ai utilisé du papier à poncer et une brosse métallique combinée avec une perceuse/visseuse.

Initialement, c'était comme ça :



là c'est après avoir commencé à poncer, sur ces photos on se fait une idée du avant/après :



et le résultat final, après deux couches de Rustol et deux couches de peinture (la même que pour le toit, et tout autant satisfait) :





- Installation d'une grille d'aération basse

Découpe de tôôôle ! :oo: Heureusement tout s'est bien passé. La moustiquaire m'empêchait de faire le contour de la grille au feutre (qui ne passait pas de toute façon), alors j'ai galéré pendant au moins 30 minutes à essayer de tracer un rectangle avec une règle et une équerre mais ça tombait jamais parfaitement droit, puis j'ai eu un éclair de génie et j'ai fait un patron avec du carton. S'en est suivi le perçage des trous aux coins, le traçage de l'autre côté et la mise en place de scotch pour protéger un peu la tôle lors de la découpe à la Dremel (pas de scie sauteuse, j'ai bien essayé de le faire avec une manuelle mais ça allait être trop long). Après découpe : un coup de lime, un peu de Rustol (que j'ai laissé sécher seulement 30 minutes, l'impatience !), du mastic Sika AM, deux vis en inox, et hop terminé.




Faut croire que ça se passait un peu trop bien, j'ai oublié de mettre le cadre en bois côté intérieur… :mrgreen: M'enfin tant pis, j'aurais juste à gratter le mastic que j'ai mis sur les têtes de vis pour les enlever. Ma deuxième erreur fut d'exercer une pression sur la grille alors qu'elle venait juste d'être posée, résultat presque tout le mastic est ressorti et j'ai du en remettre par la suite. En fait il faut laisser le joint durcir avant de serrer, c'est logique, quel débutant ! :lol:





- Installation de gouttières (pour palier à quelques soucis d'infiltrations)


J'ai utilisé l'astuce des baguettes à carrelage et là encore je suis carrément satisfait, plus la moindre goutte à l'intérieur ! Pour éviter que la pluie ne stagne dans les gouttières je les ai posées légèrement en arc de cercle de sorte à ce que l'eau s'écoule tranquillement.




Elles sont fixées avec du scotch double face "mousse" et j'ai appliqué du mastic sur le dessus, de crainte que la pluie ne vienne fragiliser le scotch. Après ça il ne me restait plus qu'un petit soucis d'infiltration, de l'eau qui longeait une paroi et qui venait stagner près d'un passage de roue. Après avoir retracé le chemin de l'écoulement j'en ai déduit que ça venait d'un joint usé sur le toit, donc j'ai tartiné un peu de mastic sur toute la longueur et ça a résolu le problème.



Le tube de mastic a été récupéré dans une benne et la baguette et le scotch trainaient dans le garage de mon père, c'est donc un problème résolu pour zéro euro ! :yes:





- Installation d'une embase pivotante (siège passager uniquement)

Après avoir remplacé la banquette deux places d'origine (revendue 40€ par la suite) par un siège simple acheté sur leboncoin pour 50€, je me suis dis qu'une embase tournante pourrait se révéler bien sympathique. Comme il n'y a pas de petites économies, j'ai acheté une embase pour phase 2 parce qu'elle était d'une quinzaine d'euros moins chère que l'embase pour phase 1. Il fallait donc que je m'attende à devoir faire une légère réadaptation.

Je vous épargne des multiples photos de perçage de trous dans le socle. Pour ceux que ça intéresse, j'ai déjà expliqué en détail sur ce topic (lien) toutes les différentes étapes de modification nécessaires pour l'adapter. Faut savoir que j'ai évité au maximum de percer l'embase dans l'hypothèse où une adaptation impossible m'aurait forcé à la renvoyer, mais quand j'ai vu que ça allait le faire je me suis permis de scier un petit truc qui gênait en dessous. Après réflexion, j'ai compris que je n'avais pas besoin de scier ce petit truc, ça m'a un peu dégoûté parce que j'aurais préféré qu'elle reste intacte, tant pis.

Une p'tite photo quand même, pour illustrer ! :)





- Isolation & habillage (1/4) : plancher

On commence à s'attaquer à la partie intéressante : l'aménagement de la caisse. Au départ, j'avais prévu de "tapisser" tout l'intérieur avec du liège de deux millimètres d'épaisseur, mais, étant pris par le temps, j'ai préféré sauter cette étape pour le plancher. Avant de commencer à faire quoi que ce soit j'ai bouché les anciennes attaches de fixation des banquettes avec du joint pour salle de bains, du scotch alu' et quelques morceaux de plastique épais.




S'en est suivi le collage des tasseaux (chutes de CP) au gel néoprène, avant de commencer un sympathique petit jeu de puzzle avec le liège.




Pour les endroits un peu plus sinueux, j'ai utilisé une technique secrète qui consiste à reporter les différentes courbes sur un support (un carton dans un premier temps, c'est mieux).




Pose du liège terminée !



On continue sur notre lancée et on se prépare à poser les planches d'OSB. Quelles préparations sont nécessaires me demanderiez-vous ? Le repérage des tasseaux pardi ! Cette fois j'ai improvisé ma propre technique secrète mais comme je suis bon je vous la partage, et en images !




J'ai réutilisé les planches de l'ancien aménagement, malheureusement la découpe de la dernière avait été bâclée, j'ai donc du en redécouper une sur mesure (et je suis bien content de ne pas avoir eu besoin de l'acheter). J'ai commencé par la découper à la bonne largeur, puis j'ai superposé l'ancienne dessus. A l'aide du même morceau de carton utilisé pour le liège et d'un peu de remue-méninges, je me suis débrouillé pour obtenir la longueur exacte souhaitée tout en reportant les courbes. Après les découpes, la pièce est terminée. C'est mieux ! et ça rentre pile-poil.




Plancher terminé !




Le lino a été posé un peu plus tard mais je préfère le placer ici. Je l'ai tout simplement découpé aux bonnes dimensions en prenant en compte les caissons de passage de roue et j'ai réutilisé mon gabarit en carton pour l'arrière. Collé au double-face, on dirait pas mais un rouleau de 25 mètres y est passé ! :shock:




Je suis particulièrement content de ce chantier parce qu'il ne m'aura presque rien coûté. Les tasseaux sont issus d'une planche de contre-plaqué récupérée, les planches d'OSB proviennent de l'ancien aménagement, et sur les cinq paquets de liège que j'ai utilisé, une amie de ma mère m'en a gracieusement donné trois avec la chute de lino en prime ! Pour mon plancher, je n'ai déboursé que 30€, c'est pas beau ça ? :rien:





- Installation d'un panneau de pont (lanterneau)


Voilà, c'est posé :

On passe à la suite !

Trêve de plaisanteries, là c'est un chantier qui m'aura fait suer du périnée. Je dis ça simplement pour susciter un peu de tension, en vrai j'ai géré comme un lion !

Avant de monter sur le toit pour commencer à tout charcuter, j'ai créé des calles pour combler les courbures du toit qu'on voit sur la photo. J'ai bien galéré et j'ai du m'y reprendre à deux fois car je me suis foiré dans les dimensions. Se sont ajoutés à ma liste de trucs à créer un gabarit en carton pour me faciliter le marquage de la découpe ainsi qu'un contre-cadre en bois qui sera au plafond, à l'intérieur, et qui aura pour rôle de recevoir les vis et ainsi d'assurer la bonne fixation du lanterneau.

Avant d'entreprendre quoi que ce soit, c'est très important de s'installer confortablement :

et pour éviter de tout cradosser en dessous, j'ai repris une astuce vue je ne sais plus où sur ce forum :


On est prêts, alors allons-y. Marquage de la découpe avec le gabarit en carton et découpe à la Dremel (à défaut de posséder une scie sauteuse)



Sur la dernière photo on constate que le carton que j'avais mis en dessous pour éviter de tout cradosser n'était pas bien aligné, il n'a donc servi à... rien ! :mrgreen:

N'ayant pas pu découper complètement les angles arrondis avec la Dremel au risque de faire n'importe quoi, je les ai simplement affaiblis, ainsi je n'avais plus qu'à les tordre de haut en bas pour qu'ils se détachent proprement. J'ai ensuite passé un coup d'aspirateur pour virer toute cette limaille puis s'en est suivi un coup de lime sur la découpe avant de terminer la matinée par l'application d'un mélange de Rustol et de peinture antirouille blanche.

Le soir, je me suis attelé à la pose du lanterneau avec l'aide de mon pôpa. Première étape, le collage des fameuses calles au Sika AM, le même que pour la grille de ventilation.




Toujours avec ce même Sika, j'ai déployé un bon gros colombin tout autour du panneau de pont et hop, j'ai pu l'insérer dans le trou et à l'aide d'une perceuse et d'une fine mèche j'ai percé les trous de vis dans la tôle (bon, sur la photo la mèche n'est plus sur la perceuse, mais qui l'aurait remarqué ? :roll: )



Ensuite, mon père est allé à l'intérieur pour maintenir le contre-cadre, et j'ai vissé. Ayant retenu la leçon de la grille de ventilation, cette fois je n'ai pas fait l'imbécile et n'ai pas serré à fond (sinon tout le mastic serait ressorti). Pour terminer, j'ai de nouveau fait chauffer le pistolet extrudeur en effectuant le joint de surface.



J'ai serré les vis le lendemain et remis une couche de Sika tout autour vu qu'il m'en restait beaucoup.

Alors, fuite ou pas fuite ? Fuite. Après la première pluie j'ai pu constater un petit goutte à goutte qui provenait du coin en premier plan de la troisième photo. J'ai donc appliqué encore un peu de mastic à cet endroit (et un peu à l'aveugle, j'avoue), et ça a réglé le soucis.

Finalement je suis très content du résultat final et ne regrette pas du tout cet investissement, c'est vraiment génial d'avoir une p'tite fenêtre de toit comme ça ! (d'autant plus que dans mon cas elle fait aussi office de ventilation haute, grâce à un système d'entrebâillement intégré similaire à celui que Romarin avait bricolé je peux laisser légèrement ouvert même sous la pluie)







- Isolation & habillage (2/4) : parois - première partie

Nous y voilà, l'étape qui fait transpirer beaucoup d'aménageurs de fourgons, j'ai nommé l'isolation. Étape relativement longue, je décide de la diviser en trois parties pour vous proposer quelque chose de plus digeste.

La première étape, c'est le collage du liège (de deux millimètres d'épaisseur) sur toute la surface de la carrosserie intérieure. Son rôle sera, en plus de faire office de première couche d'isolation thermique, d'amortir les bruits extérieurs (et surtout celui de la pluie sur le toit). Les creux de la carrosserie intérieur ont été bourrés de laine de bois, même si quelques doutes subsistent quant à l'utilité de cette étape puisque les échanges thermiques se font surtout par le biais de la tôle... m'enfin, c'est fait ! Je n'étais pas très serein à l'idée de mettre de la laine de bois jusqu'en bas car j'ai pensé que de l'humidité pourrait s'y accumuler et faire pourrir mes bas de caisses, donc je l'ai remplacée par des bouts de polystyrènes de vrac entassés presque jusqu'à la hauteur du plancher.



La paroi côté porte latérale sera recouverte plus tard, j'ai préféré la laisser nue pour repérer facilement les creux et ainsi me faciliter le tasseautage sur la paroi d'en face.

ASTUCE : Découper et coller des morceaux de liège qui s'enroulent sur eux-mêmes, c'est un peu chiant. Pour palier à ce soucis, il suffit de "l'étirer" pendant au moins une nuit, la pose n'en sera que plus facile !



J'en profite pour préciser que ces rouleaux de liège m'ont été gracieusement offerts par l'amie de ma mère (oui oui, la même qui m'a bien arrangé pour le plancher) donc je n'ai payé que la colle (néoprène liquide), environ quatre litres qui me sont revenus à exactement 56.90€ (j'ai profité d'une promotion de 30% sur un pot de 2.5L, l'aubaine).

Bon, c'est quoi la suite déjà ? Ha oui, le tasseautage, on y arrive… mais avant je me suis occupé du premier caisson de passage de roue. Encore une fois, je n'ai rien payé. Les tasseaux proviennent de l'amie de ma mère et j'ai récupéré les planches de contreplaqué noires dans une benne il y a quelques mois… :rien:




On enchaine sur le tasseautage. Aaah, autant vous dire que je me suis bien pris la tête là-dessus ! Au départ, je voulais faire une armature comme Romarin (deuxième fois que je le cite, décidemment faut croire qu'il m'aura bien inspiré :mrgreen: ) mais j'ai renoncé, ça me faisait perdre trop de place. Finalement je les ai divisés en trois parties et il s'avère que ça a été la bonne solution. Les tasseaux sont directement vissés à la tôle, dans les renforts. Dans mon cas c'était pas trop compliqué puisque la paroi est recouverte toute entière d'un renfort géant, vu que c'était un neuf places. J'ai utilisé des vis à placo (les noires), elles sont plutôt efficaces pour percer la tôle.




Une petit niche pas prévue initialement est venue s'incruster par la suite, accompagnée de deux planches de palette en prévision d'une future étagère.



Hé, devinez d'où proviennent les planches utili… bon, je crois qu'il est plus facile de dire qu'environ 100% du bois utilisé a été récupéré ou m'a été donné. :roll:

Après ça, j'ai pu procéder au collage du liège sur la dernière partie, à l'installation du deuxième caisson de passage de roue et à la fixation des tasseaux sur un modèle similaire.



Je me suis ensuite attaqué au plafond.





- Isolation & habillage (3/4) : plafond

S'il y a bien une face à isoler correctement, c'est le plafond, principal lieu de transfert thermique. Après avoir passé du temps à comparer les principaux isolants du marché, j'ai décidé de choisir de la laine de bois, réputée pour être un très bon isolant thermique et phonique facile à travailler et moins nocive et irritante que les laines de verre et autres laines de roche, en plus d'être "respirante", plus écologique (dans une moindre mesure) et financièrement accessible. Ce faisant, la première étape consistait à réaliser un tasseautage.

Pour ne pas perdre trop de hauteur j'ai été contraint d'aller en acheter d'une épaisseur de 36 ou 38 millimètres, j'sais plus. Ils sont vissés dans les renforts et des équerres maintiennent le cul.




Après avoir prit les dimensions de chaque "carré", j'ai prédécoupé la laine de bois pour ne pas m'embêter à faire un million d'allers-retours puis j'ai disposé chaque morceau dans son emplacement. La gravité faisait qu'ils ne tenaient pas en place, alors j'ai utilisé des tuteurs de plantes pour les coincer le temps de mettre le lambris. Entre-deux, j'ai ajouté du multi-couches qui trainait dans le garage de mon père depuis presque dix ans. Il était un peu galère à mettre en place (surtout au début) mais je crois que ça apportera un bon petit plus !




Une fois que la première latte a été posée, c'est presque devenu une partie de plaisir. La difficulté était de maintenir le multicouches à peu près droit car il partait petit à petit en couille, alors j'ai utilisé quelques agrafes à mi-chemin pour corriger sa trajectoire et c'était bon. Pour fixer le lambris j'ai voulu utiliser des clips mais ça ne tenait pas du tout, alors j'ai tout vissé directement dans les tasseaux. On dira peut-être que c'est moins esthétique mais moi finalement j'aime bien !




Les enceintes et le plafonnier ont été un peu plus délicats à insérer, mais ça l'a fait.




Le multi-couches passe au dessus de la garniture de la cabine et descend jusqu'au pare-brise. La dernière latte de lambris est vissée avec cette même garniture dans l'extrémité des tasseaux, ce qui assure son maintien. Une petite baguette de finition pour le lanterneau et c'est terminé !








- Isolation & habillage (4/4) : parois - dernière partie

Comme pour le plafond j'ai prédécoupé tous mes panneaux de laine de bois avant de poser le lambris.

côté passager :

côté conducteur :

La découpe arrondie pour le vide-poche a été faite au cutter, en persistant un peu on y arrive ! :mdr:

En parlant de ça, j'ai décidé d'en faire un grand au niveau de la fenêtre arrière, c'était dommage de perdre cet espace et maintenant je regrette de ne pas avoir fait pareil de l'autre côté. On voit aussi que j'ai installé le deuxième plafonnier sur la paroi, j'ai pensé que ce serait utile de pouvoir allumer la lumière sans se lever du lit, même si je vais éviter de trop les solliciter (ben oui, ça tire sur la batterie moteur…)




Fallait prévoir un petit tasseau transversal pour le rebord de fenêtre. La transition plafond/parois est assurée simplement avec un quart-de-rond.





Vue d'ensemble :


J'avais prévu de mettre aussi du lambris sur les portes puis j'ai pensé au poids inutile que ça aurait ajouté alors j'ai préféré utiliser des panneaux simples avec des planches récupérées. Je les ai sciées aux bonnes dimensions simplement en utilisant les anciens panneaux (très crades) que j'avais conservé. Pour les portes arrières c'est du bois hyper fin, genre quatre ou cinq millimètres, la planche utilisée était un "fond de meuble". Le panneau de la porte latérale est un peu plus épais avec son centimètre d'épaisseur. Les trois portes ont été bourrées d'après le même schéma que pour les parois : polystyrène en bas et laine de bois partout ailleurs (sauf autour des vitres, trop galère d'accès et j'étais à court d'isolant)




C'est à ce moment-là que j'ai fabriqué le contre-cadre de la grille de ventilation, un peu en retard j'avoue. Derrière chaque panneau j'ai collé au double-face une sorte d'isobulle qui trainait aussi dans le garage même si je n'y crois pas trop, m'enfin... l'effet placebo, peut-être... :roll:




Et c'est avec cette majestueuse photo du cul de mon camion que se termine l'isolation & l'habillage. :wink:






- Fabrication du lit/coffre (100% récup, 0€ déboursés)

J'ai un objectif : ne pas débourser le moindre centime dans l'ameublement. Pour le lit, c'est réussi. Que d'la récup : bois de palettes, bastaings et tasseaux trouvés dans des bennes et trucs divers qui trainaient dans le garage.

Voilà sa bouille :



Position une personne : ~190x80cm (avec le dégagement)
Position deux personnes : ~190x130cm
Hauteur (sans matelas) : ~40cm

Je n'ai pas pu m'empêcher d'en faire un topic dédié, du coup je ne vais pas réexpliquer tous les détails de sa construction puisque je l'ai déjà fait ici (lien), comme pour l'embase pivotante il n'y a qu'à cliquer pour voir ! :wink:


Et voilà, c'est comme ça qu'est le camion aujourd'hui avec tout de même quelques détails qui ne sont pas encore apparus sur le topic (pièces mécaniques changées, films teintés aux fenêtres, rideaux et améliorations diverses). J'ai pu récupérer quelques planches de CP donc je vais pouvoir commencer à créer le grand meuble côté porte latérale, alors à bientôt. :D






- Fabrication des meubles latéraux (98% récup)


Nous revoilà quelques mois en arrière, avec une paroi vierge :

Il est bien joli ce lambris, mais c'est pas trop pratique pour ranger des trucs... Donc en Septembre je me suis motivé et j'ai fabriqué un petit meuble haut.

Terminé : Installé :

Il me servira de garde-manger, j'y mettrais des sachets de pattes et de riz, des conserves et ce genre de trucs.

S'en est suivi une longue période pendant laquelle j'ai continué à bricoler doucement, tooouuuut dooouuuucemeeent... En fait je pataugeais pas mal, j'avais un peu de mal à visualiser ce que je voulais faire donc j’avançais vraiment très tranquillement, puis pour m'aider j'ai gribouillé un plan qui n'était absolument pas à l'échelle mais peu importe, je voulais juste me faire une idée concrète du projet.



C'est seulement vers mi-Décembre que j'ai commencé à m'y mettre un peu plus sérieusement. J'ai assemblé les planches que j'avais découpées plus tôt.



Il m'a fallu en ajuster certaines à la paroi courbée. J'ai utilisé la même méthode que pour le plancher. C'était fastidieux, surtout à la découpe, mais j'ai réussi celle-ci...



...ce qui n'a pas vraiment été le cas de la deuxième (au fond) :



M'enfin, on s'en fou. On voit que j'ai découpé le trou de l'évier (évier qui est en fait un accessoire de cocotte minute récupéré à la déchetterie) et que j'ai ajouté un tasseau tout en bas, au plancher, pour assurer un bon maintien de la structure... tasseau que j'ai fabriqué en le découpant dans une chute de planche qui trainait dans le garage, que j'avais elle-même préalablement utilisée pour découper la planche verticale centrale du meuble. C'est pas de la super-récup ça ?!

Je ne me suis pas arrêté là, j'ai continué à bricoler rigoureusement (tout en continuant à me lever à treize heures, faut pas non-plus déconner) et j’étais tellement barré dedans que j'en ai oublié de prendre des photos... et pouf, le voilà déjà presque terminé.



Peu après je me suis retrouvé en rade de planches, je voulais vraiment pas en acheter en magasin pour respecter mon objectif "full récup" alors j'ai ramé quelques temps pour en trouver une. Je suis finalement tombé sur une planche à moitié pourrie, pas moyen de faire le difficile plus longtemps, je l'ai embarquée. Je m'en suis servi pour découper des petits carrés qui sont devenus des petites étagères, et après un petit coup de ponçage le bois avait (presque) retrouvé toute sa fraîcheur !



Pour la suite j'ai encore failli me retrouver en rade, de rails cette fois, mais j'ai finalement trouvé des espèces de baguettes enfouies dans les tréfonds du garage. Elles sont blanches, je ne suis pas fan du résultat en particulier à cause du contraste avec les planches sombres (récupérées chez mon grand-père, le faux-fond d'un meuble dont il s'est débarrassé) mais tant pis, c'est gratuit ! et je pourrais toujours changer ça plus tard, au pire.



Et après plusieurs mois d'une lente construction, le meuble fut enfin terminé ! :danse:



Il m'aura coûté 13.80€ : 10€ pour des planches que j'avais récupéré à la casse (d'ailleurs que j'ai à peine utilisées car elles étaient tordues) et 3.80€ pour les deux mètres de chaîne, tout le reste c'est de la récup gratos et on peut considérer que la planche achetée à la casse c'était aussi de la récup, c'est donc un meuble 98% récup !

Finalement, mon défi, qui était de meubler le cam' sans débourser le moindre centime, a... échoué. M'enfin, c'est pas grave, je me suis pas ruiné non-plus et je suis content quand même ! :P


Dernière édition par morty le Dim 03 Mar 19 21:50; édité 38 fois
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
freerider
Traficaménageur


Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 9910
Localisation: Anjou, Alpes, Aquitaine
Véhicule: VW T4 2,5 TDI syncro

MessagePosté le: Dim 01 Avr 18 22:14 Répondre en citant

marrant ces petites "comètes" sur la paroi, on dirait comme des brûlures
il t'a tout dit l'ancien proprio ? :mrgreen:

allez bon courage pour la suite :wink:
_____________________
Si vous pliez une feuille 42 fois, elle sera assez épaisse pour atteindre la Lune

Les êtres humains ont 50% de leur ADN identique à celui des bananes

T4 2.5L TDI syncro L2H1
70% route/ville 30% autoroute/montagne/chemins/remorque :
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
morty
Traficaménageur


Inscrit le: 26 Jan 2018
Messages: 313
Localisation: Normandie
Véhicule: Jumper 2.5TD

MessagePosté le: Dim 01 Avr 18 22:19 Répondre en citant

C'est assez étrange oui, mais je ne pense pas que ce soit quelque chose de grave (une fusillade ? :lol: )

Merci ! :D
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
alain48
Traficaménageur


Inscrit le: 26 Avr 2013
Messages: 1872
Localisation: cantal
Véhicule: Boxer 3.0 HDI

MessagePosté le: Dim 01 Avr 18 22:33 Répondre en citant

Non ce sont des chauffes de retreintes. Il a du avoir un accrochage qui a légèrement enfoncé le coté. Le problème, c'est que cela étire le métal qui ne peut pas être redressé. Donc on fait des petites chauffes avec un fer à souder spécial et on refroidit, le métal se rétracte localement, et la tôle se retend et redevient facile à redresser.

CA peut dater d'il y a longtemps, des années 90.
Ce n'est absolument pas grave, ça arrive de prendre des brins dans la vie d'un véhicule. Si cela avait été un gros shoot, ils auraient changé la pièce.
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
morty
Traficaménageur


Inscrit le: 26 Jan 2018
Messages: 313
Localisation: Normandie
Véhicule: Jumper 2.5TD

MessagePosté le: Lun 02 Avr 18 17:11 Répondre en citant

Merci Alain, j'en apprends tous les jours.

La pluie m'a empêché de travailler dessus aujourd'hui, j'ai pu remarquer que le toit est bien cabossé, avec pas mal de creux dans laquelle l'eau de pluie stagne... M'enfin, ça m'a laissé le temps d'étudier un peu la façon dont je dois traiter la rouille, voici ce que j'ai noté :

1) Ponçage à la main avec un grain fin jusqu'au métal sain
2) Application de Rustol
3) Attendre que le Rustol sèche
4) Application de la peinture

J'ai bon ?

Le plancher sera à retaper aussi, est-ce que je vais devoir poncer, traiter et repeindre toute la surface ?
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ravely
Modérateur


Inscrit le: 09 Juil 2010
Messages: 16515
Localisation: BdR 13
Véhicule: Traf/star II L2H1

MessagePosté le: Lun 02 Avr 18 18:53 Répondre en citant

Ouais t'as bon, mais si tu peux trouver de la peinture métaux avec anti-rouille incorporé pas besoin de rustol.
_____________________
pensée du jour :Quand tu sais que tu pourras plus avoir les cheveux de Lorenzo Lamas dans "le rebelle", tu te dis que finalement ta gueule de Bruce Willis dans le miroir du matin, c'est bien aussi....
ravely

@ Mon 1ier Traf L2H1 dit "Le jaune"
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MELOPILO
Traficaménageur


Inscrit le: 09 Déc 2016
Messages: 1464
Localisation: Toulon
Véhicule: Sprinter 313 BVA

MessagePosté le: Lun 02 Avr 18 20:23 Répondre en citant

Salut, j'ai eu le même en 2003 (sans les vitres arrières et version TDI)

C'était mon premier. J'en ai été très content, bonne motorisation effectivement :yes:

Comme toi, pas de batterie auxiliaire, eau rudimentaire (jerrycan + pompe à pied)



Et j'aime bien sa bouille (et son restylage) comparé à la version d'après.
_____________________
Un peu de courage, 50 jours de bricolage, un max de voyages...

:arrow: Notre actuel SPRINTER VASP 5 places :arrow:Notre ancien VITO VASP 4 places :arrow: Notre ancien SPRINTER VASP 4 places
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
alain48
Traficaménageur


Inscrit le: 26 Avr 2013
Messages: 1872
Localisation: cantal
Véhicule: Boxer 3.0 HDI

MessagePosté le: Lun 02 Avr 18 20:38 Répondre en citant

Pas la peine d'enlever l'ancienne peinture si elle tient, contente toi de faire sauter la rouille au papier de verre, et après un antirouille blanc. Quand je parlais d'un bon antirouille, c’était pas le premier prix sans marque, mais tous les autres conviennent bien.
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
morty
Traficaménageur


Inscrit le: 26 Jan 2018
Messages: 313
Localisation: Normandie
Véhicule: Jumper 2.5TD

MessagePosté le: Mar 03 Avr 18 20:47 Répondre en citant

Citation:
Ouais t'as bon, mais si tu peux trouver de la peinture métaux avec anti-rouille incorporé pas besoin de rustol.


Yep, j'ai trouvé ça :

J'ignore si elle est adaptéé pour la tôle d'une carrosserie vu que c'est marqué "peinture fer", mais bon, je pense que ça devrait... le fer ! :roll: Je ne sais pas ce qu'elle vaut par contre.

Citation:
Salut, j'ai eu le même en 2003 (sans les vitres arrières et version TDI)


J'aurais préféré la version sans les vitres arrières, elles risquent de me compliquer la tâche lors de l'isolation, ça me fait carrément moins de renforts pour fixer les tasseaux, et je ne sais pas non-plus comment je vais mettre le liège dessus, m'enfin, chaque chose en son temps. En plus les dernières fenêtres ont un espèce de système d'aération intégré, je me demande s'il n'y pas un risque que de l'humidité s'infiltre et que ça pourrisse progressivement, mais je suis probablement parano.

En revanche l'ancien proprio' m'a dit qu'avec la version utilitaire, un contrôle anti-pollution était à passer chaque année, alors compte tenu de ça, je suis bien content d'avoir la version 9 places !

Citation:

Pas la peine d'enlever l'ancienne peinture si elle tient, contente toi de faire sauter la rouille au papier de verre, et après un antirouille blanc. Quand je parlais d'un bon antirouille, c’était pas le premier prix sans marque, mais tous les autres conviennent bien.


J'espère que l'antirouille fera l'affaire, c'est de la marque "impact". Je ne l'ai pas encore acheté de toute façon, j'ai tourné dans quelques magasins pour comparer les prix et c'est le seul que j'ai trouvé en antirouille blanc, alors s'il est à éviter il n'est pas encore trop tard pour m'en informer. :rien:
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Romarin 06
Traficaménageur


Inscrit le: 14 Fév 2012
Messages: 7897
Localisation: Montagne des Alpes-Maritimes
Véhicule: TRAFIC L2H1 DCI 115

MessagePosté le: Mar 03 Avr 18 21:02 Répondre en citant

Bonsoir,

Citation:
J'ignore si elle est adaptéé pour une carrosserie vu que c'est marqué "peinture fer", mais bon, je pense que ça devrait... le fer ! :roll: Je ne sais pas ce qu'elle vaut par contre.
C'est du bas de gamme...
23,50 € pour 2,5 litres...

Dans ce genre de produit, le prix reflète directement la qualité.

Une autre dans le même magasin.
22,00 € pour 0,5 litre, en blanc.

N'oublie pas que c'est pour le toit, qui sera soumis au agressions extérieures quasi 100% du temps, sauf si le véhicule dort dans un garage :bof:.
_____________________
"Le mieux est l'ennemi du bien"... Mais c'est bien d'essayer de faire mieux !
"Choisir c'est renoncer"
________________________________________
Mon précédent aménagement: http://www.trafic-amenage.com/forum/view [...] mpy+++nuit
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
morty
Traficaménageur


Inscrit le: 26 Jan 2018
Messages: 313
Localisation: Normandie
Véhicule: Jumper 2.5TD

MessagePosté le: Mar 03 Avr 18 21:05 Répondre en citant

Citation:
C'est du bas de gamme...
23,50 € pour 2,5 litres...

Dans ce genre de produit, le prix reflète directement la qualité.


Bonsoir Romarin,

Je m'en doutais alors j'ai préféré demander avant d'acheter, j'ai bien fait visiblement. Je vais me diriger vers celui que tu as linké, par contre 22€ pour 0.5L, c'est n'importe quoi, au litre il devient presque deux fois plus cher que le pot de 2L à 55€... :hum: Foutues stratégies commerciales, je vais prendre le pot de 2L du coup, il me servira pour traiter et repeindre le plancher et j'en aurais toujours en stock, merci bien !
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
waoo
Traficaménageur


Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 5333
Localisation: Nantes
Véhicule: Movano

MessagePosté le: Mer 04 Avr 18 8:00 Répondre en citant

Sinon pour info ,


Plutôt que d'y aller au rouleau , t'as aussi les produits spécialisés carrosserie en bombe . Avec le RAL de ta carrosserie . On y trouves aussi apprêts anticorrosion , neutraliseurs ...etc...
Enfin faut savoir que ton véhicule est ancien et que la peinture à forcément changé un peu

C'est toi qui vois , c'est vrai que c'est le toit et que ça ne se voit pas trop , Perso j'ai déjà utilisé les produits de ce site et j'en suis très content en tout cas


https://colorlive.fr/content/12-citroen
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Romarin 06
Traficaménageur


Inscrit le: 14 Fév 2012
Messages: 7897
Localisation: Montagne des Alpes-Maritimes
Véhicule: TRAFIC L2H1 DCI 115

MessagePosté le: Mer 04 Avr 18 8:43 Répondre en citant

Bonjour,

Cela ne risque-t-il pas d'être beaucoup plus cher ?
Les aérosols ne sont pas bon marché, et il y a tout le toit à faire :bof:.
_____________________
"Le mieux est l'ennemi du bien"... Mais c'est bien d'essayer de faire mieux !
"Choisir c'est renoncer"
________________________________________
Mon précédent aménagement: http://www.trafic-amenage.com/forum/view [...] mpy+++nuit
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
waoo
Traficaménageur


Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 5333
Localisation: Nantes
Véhicule: Movano

MessagePosté le: Mer 04 Avr 18 16:01 Répondre en citant

Oui c'est plus cher évidement ...

Perso c'est ce que j'utiliserai , je ne peins pas de la carosserie au rouleau même pour un toit

Mais chacun fait ce qu'il veut je me contente de donner une info et un lien vers des produits spécialisés carrosserie :wink:
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
freerider
Traficaménageur


Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 9910
Localisation: Anjou, Alpes, Aquitaine
Véhicule: VW T4 2,5 TDI syncro

MessagePosté le: Mer 04 Avr 18 16:51 Répondre en citant

pas les gros rouleaux, mais une patte de lapin et un pinceau pour les angles, ce sera nickel pour le toit :wink:
_____________________
Si vous pliez une feuille 42 fois, elle sera assez épaisse pour atteindre la Lune

Les êtres humains ont 50% de leur ADN identique à celui des bananes

T4 2.5L TDI syncro L2H1
70% route/ville 30% autoroute/montagne/chemins/remorque :
Haut de page
Voir l'aménagement de cet utilisateur Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil du Forum -> ICI on se les montre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction originale par : phpBB-fr.com